Le jardin de sculptures de la Dhuis

Nous sommes 11 ce jour pour une randonnée en Seine et Marne à partir de Thorigny sur Marne.

Une petite bruine nous accompagne jusqu’à Thorigny. Dès le départ le temps est sec, mais maussade, le ciel gris na va pas nous quitter de la journée.

Nous suivons la Dhuis jusqu’à la Marne, un beau panorama sur les plaines de la bataille de la Marne.

Nous cheminons le long de cette rivière sur la rive « sauvage ».

Pour traverser la Marne nous utilisons un pont de chemin de fer.

Il faut monter (raide) le remblais du pont,
               Ouf ! celui ci est désaffecté ! (heureusement ….) et rejoint un tunnel sur l’autre rive.

Nous déjeunons prés d’une écluse.

Puis on, longeant la Marne nous arrivons , très surpris, au jardin de sculptures.

Le site du jardin de sculptures est occupé à partir des années 1860 par l’aqueduc de la Dhuis, construit afin d’acheminer l’eau de la Dhuis (ou Dhuys) jusqu’au réservoir de Ménilmontant à Paris.

Entre Chessy et Dampmart, l’aqueduc franchit la Marne par un pont-aqueduc. En 1939, au début de la Seconde Guerre mondiale, le pont est bombardé et détruit ; les pierres de l’ouvrage restent à l’abandon.

En 1987, le sculpteur Jacques Servières s’installe sur le site et décide de réutiliser les pierres du pont pour créer ses statues ; la municipalité de Chessy participe gracieusement à l’entretien du site. Le site cambodgien d’Angkor lui inspire ses premières réalisations, puis son inspiration évolue. Il réalise environ deux statues par an.

Nous continuons jusqu’à Thorigny le long de la Marne en passant pas de très belles maisons, et la société nautique de Lagny, créée en 1905.
Nous nous assoyons à la terrasse d’un café.
Puis nous rejoignons nos voitures.
bilan : 22 km à 4.4 km/h






Plaine de la bataille de la Marne

Accès au pont ! 

Le pont en fait sans trafic RER ou SNCF 

La randonnée en plaine nature ……. 

Alors R. ….. ! 

Heureux ? 

La crue de la Marne en 1955, Ch. sous l’eau !

La Marne : pêcheurs, péniche, cygnes, ….